ACCUEIL

AGARTA      La Santé Caraïbe

 | Jardin des Manguiers | Lexique médical  |   la Boutique AGARTA | CONTACTS

Approche holistique de la santé

Il n'y-a pas de souffrance sur notre terre qui ne soit en rapport étroit avec une incompréhension des lois de la nature, surtout celles de notre nature intérieure.  

Le chaos du monde est l'image de notre chaos intérieur.

Partout où nous allons, nous sommes confrontés à une multitude de facteurs morbides (stress, anxiété, pollution, conflits, etc...), qui représentent une certaine réalité dans laquelle nous sommes tenus d'évoluer.

C'est à cause de cela que notre réalité intérieure, fondamentale et incontournable, notre matériau affectif originel s'en trouve perturbé, blessé souvent et profondément affecté, au point de créer des champs de compensation et d'épuration que nous appelons "maladies".

C'est pourquoi chacune porte en elle un message de notre "cosmos" personnel, de notre être global, qui nous demande attention et considération pour notre être intérieur; chacune nous demande un retour à nos valeurs privées, fondamentales, de rompre avec nos habitudes, de reconsidérer notre mode de vie et bien sûr aussi notre façon de penser.

La réconciliation avec soi n'est pas facile et aucune science, n'en détient le secret,  aucune méthode n'en montre l'accès avec une certitude absolue, fusse-t-elle venue des philosophies les plus dignes d'intérêt. Il est plus facile d'escalader les pitons du Carbet , d'aller à la nage à Sainte-Lucie que de revenir à sa réalité totale, plus facile de traverser la forêt Guyanaise que d'affronter ses propres fantômes.

C'est la seule raison pour laquelle presque chacun d'entre nous a oublié ce qu'est un enfant...Beaucoup parmi nous ont oublié ce qu'ils étaient quand ils étaient petit, et les plus fragiles ont du refouler dans l'amnésie (phénomène de défense lié à l'enfance face à une communauté rigide et intolérante à toute déviance) des éléments essentiels, instinctuels, qui devraient rester actifs au fond d'eux même pour contribuer au bon équilibre de l'âge adulte; Ils se sont ainsi définitivement coupés des fondements de leur inconscient personnel, de leur mythologie privée, fondatrice de notre psychisme, pour se réfugier dans une "attitude figée", qui est typiquement celle du "Consommateur" dans tous  les sens que peuvent revêtir ce terme...consommateur de nourriture, de modèles, d'images, de sexe, de violence, de religion... de tous les stéréotypes que n'arrète pas de produire la société, dans ses différents "modes":

Le mode monacal ( gestion de l'individu par la rigidité des codes moraux)

Le mode étatique (gestion des individus par la rigidité des codes civiques)

Ces deux modes sont mélangés et coexistent dans les sociétés modernes, se vassalisant l'une à l'autre ou s'affrontant ouvertement. peut-importe:

La conséquence est qu'entre ces deux courants l'individu se retrouve victime cruxifiée, martyrisée, immobilisée au carrefour secret de sa personnalité profonde sans la liberté de choix face à ses propres valeurs....

La seule vraie révolution est donc celle de l'individu:

Ouvrir enfin les yeux sur notre propre nature et son extrème complexité, pour constater que nos douleurs ne sont pas seulement d'ordre personnel, mais qu'elles s'unissent une à une dans un océan de peine et d'incompréhension qui est le lot commun à notre espèce, l'espèce humaine, en bien grande difficulté. 

Voici enfin l'heure de donner du sens aux sens,

de tirer du chaos le germe de l'espoir!

Il ne tient qu'à chaque individu d'apprendre à se ré-approprier son histoire personnelle, puis de gérer ce capital afin de pouvoir accéder à plus de joie, d'énergie, de santé.

L’association AGARTA est un cercle de culture humaine, dont le but est d’offrir à ses adhérents un éventail de moyens et de techniques naturels, alternatifs ou palliatifs aux soins conventionnels, destinés à rétablir ou à conforter l’équilibre de la personne humaine, si souvent confrontée à un quotidien hostile et éprouvant. 

Les chercheurs modernes sont unanimes à reconnaître l’incroyable influence de notre psychisme sur la totalité des pathologies connues, et que dans les cas les plus désespérés, le pronostic vital est toujours amélioré considérablement par la responsabilisation du patient, l’étude et la prise en charge consciente de sa maladie et des paramètres associés (étiologie, environnement physique, affectif, social et professionnel).

Pour l'antillais d'aujourd'hui, celà signifie un retour à sa culture, car en matière de santé, celle-ci a toujours accupé une place prépondérante dans le quotidien des foyers traditionnels: la santé constituait jadis la préoccupation majeure des péres et mères de famille, et ses principes étaient enseignés aux enfants dès leur plus jeune âge: elle était avant tout l'affaire de l'individu, qui prenait soin de cultiver autour de sa maison un certain nombre de plantes utiles dans la plupart des affections courantes. Cette tradition perdure, mais les indications et les modes d'utilisation des plantes échappent de plus en plus à la sagacité de l'utilisateur moyen: La présence ne nombreuses plantes auprès des habitations antillaises ne sont plus que des traces résiduelles de connaissances qui sont cependant de toute évidence en instance de disparaître de notre mémoire collective.

C'est pour cette raison que l'association AGARTA s'est donnée comme mission essentielle la sauvegarde et la conservation des plantes médicinales de notre pharmacopée, mais aussi la vulgarisation de ces connaissances et des principes qui ont assuré à plusieurs générations un grand confort de vie, et nous aurions tort de ne pas les considérer à leur juste valeur.
C'est dans cet esprit de quête, de recherche de soi, que nous, une équipe formée de techniciens de la santé, de passionnés de la vie, de l'art et de la nature, nous sommes réunis en vous invitant cordialement à participer à notre recherche.

Naby

 
Naby

Georges Gros Désormeaux, Naby, 
est spécialiste de la santé naturelle. Docteur en naturopathie diplomé du Collège des Médecines Douces du Québec, iridologue, praticien en hypnothérapie ericksonnienne, il étudie les plantes caraïbes depuis plus de trente ans, attentif à comparer les données scientifiques au savoir empirique transmis depuis des siècles par la tradition.